Finance durable

Le 2 septembre 2020 le Grand-Duché du Luxembourg est devenu le premier pays européen, et le premier pays au monde bénéficiant de la note AAA, à présenter son nouveau cadre de référence pour les obligations durables. Ce cadre de référence répond aux principes régissant les obligations vertes, sociales et durables de l’International Capital Markets Association (ICMA), le standard en la matière. Fidèle à sa réputation de précurseur, le Luxembourg y a par ailleurs intégré des critères d'éligibilité déjà conformes aux recommandations du rapport final du groupe d'experts techniques (TEG) sur la taxonomie de l'Union européenne. Dans ce même esprit, le cadre a été conçu pour se conformer au projet de norme européenne sur les obligations vertes (EU GBS).

Sustainability Bond Framework

 

Le lancement de ce cadre de référence, qui permettra l’émission d’obligations vertes, sociales ou durables (càd combinant les aspects verts et sociaux), s’inscrit dans la continuité des efforts entrepris depuis plusieurs années par le gouvernement luxembourgeois en matière de finance durable, et souligne à nouveau le rôle innovant et proactif du pays et de sa place financière, qui est une référence internationale dans le domaine des investissements durables. Anticipant les tendances actuelles du marché et des investisseurs orientés de plus en plus vers des investissements durables, le cadre permettra au pays de se positionner avantageusement dans le monde de la finance de demain. Il contribuera plus particulièrement au développement positif du marché d’obligations durables et accompagnera la maturation de ce marché à l’échelle globale.

Le 7 septembre 2020, le Luxembourg est ainsi devenu le premier pays au monde bénéficiant de la note AAA ayant émis une obligation souveraine durable. Cet emprunt de 1,5 milliard d'euros et d'une durée de 12 ans bénéficie d'un taux d'intérêt négatif de -0,123%. Le fait que la demande a dépassé rapidement l'offre souligne tant l'intérêt que les investisseurs portent à ce nouveau type d'emprunt que la confiance des marchés dans l'économie luxembourgeoise. L'emprunt est coté à la Bourse de Luxembourg (www.bourse.lu), première plateforme au monde exclusivement dédiée aux instruments financiers verts, sociaux ou durables.

Le 6 septembre 2021, la Trésorerie de l’Etat a publié le premier rapport d’allocation et d’impact de cette obligation durable, couvrant les années 2018 à 2020, tel que prévu par le cadre de référence.

L’emprunt souverain durable finance ou refinance jusqu'en 2022, des investissements d'une valeur de 1,5 milliards d'euros, couvrant au moins 65 projets dans sept secteurs différents générant des impacts environnementaux et sociaux positifs.

Ce premier rapport sur l’emprunt souverain durable fournit des détails sur l'allocation des 770 millions d'euros déjà investis entre 2018 et 2020 ainsi que sur l'impact attendu de ces investissements. Les recettes de l'emprunt ont été allouées conformément au cadre de référence pour les obligations durables que le Luxembourg a publié en septembre 2020, tout en respectant les lignes directrices de l'ICMA (International Capital Markets Association) sur les obligations durables, ainsi que, dans la mesure du possible le projet de 2020 de l'Union européenne (UE) du standard européen pour les obligations vertes ainsi que les recommandations du rapport final du groupe d'experts technique sur la taxonomie de l'UE. L'alignement du cadre et du rapport d'allocation a été évalué de manière indépendante par Sustainalytics, une société leader en matière de notation, de recherche et d'analyse ESG.

Plus d’informations sur le rôle précurseur du Luxembourg en matière de finance durable :

https://www.luxembourgforfinance.com/en/financial-centre/sustainable-finance/

Dernière mise à jour