Fonds d'Urbanisation et d'Aménagement du Kirchberg

Missions / objets :

L’établissement public dénommé « Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du Plateau de Kirchberg » (Fonds) a été constitué, pour une durée illimitée, par  la loi du 7 août 1961, loi modifiée par les lois du 26 août 1965, du 28 août 1968 et du 8 juin 2004.

La mission du Fonds est l’urbanisation et l’aménagement du Plateau du Kirchberg.

Axes stratégiques sur les prochaines années :

Le Fonds poursuit une politique de densification du bâti et du renforcement de la mixité des fonctions avec en priorité le développement de l’habitat. L’accent est mis sur le développement de quartiers à courtes distances, où les usagers peuvent bénéficier d’équipements et de services de proximité.

Les secteurs à développer sont l’extension du quartier Kiem ; les zones Réimerwee Est et Ouest ; la zone JFK Sud longeant l’avenue John F. Kennedy ; le quartier Grünewald Ouest ; le projet mixte Grünewald au sein du quartier Grünewald déjà existant ; l’ancien site Eurocontrol ; le site Kuebebierg, qui constitue une réserve foncière de quelque 33 ha au nord du Plateau et le site Laangfur (ensemble avec la Ville de Luxembourg).

Les infrastructures sur le Plateau sont conçues de manière à encourager une mobilité douce et l’utilisation des transports en commun. Ceci vaut tout particulièrement depuis l’installation du tramway au Kirchberg dont un tracé supplémentaire devra aussi desservir les nouveaux quartiers.

Des centralités à l’échelle humaine, des rez-de-chaussée actifs et des cheminements directs à travers un maillage d’espaces verts et minéraux seront créés dans une perspective de rendre l’espace public aux piétons et de réduire l’impact de la voiture.

La mixité de la population est garantie à travers une variété de concepts alternatifs de logements répondant aux besoins d’une société en évolution. Pour endiguer la spéculation immobilière, le Fonds continue à promouvoir le logement abordable, plafonnant les prix de vente sur ses terrains. En règle générale, les cessions se font par bail emphytéotique, le Fonds disposant d’un droit de préemption.

Dans les années à venir, le Fonds développera des concepts urbains novateurs d’une ville résiliente, s’inspirant des principes de l’économie circulaire.

Données fondamentales :

Ministère de tutelle

Travaux publics

Capital social souscrit

n.d.

Nombre de parts sociales

n.d.

Valeur nominale d'une part sociale

n.d.

Nombre de parts sociales souscrites par l'Etat

n.d.

Taux de participation de l'Etat

100%

Valeur nominale de la participation

n.d.

Capital souscrit non versé

-

 

Conseil d'administration - Membres :

Président du Conseil d’administration :
Mme WEYCKER Félicie (Etat)

Administrateurs :
Mme BLAISE Lynn (Etat)
M. FOX Roland (Etat)
Mme GENGLER Sonja (Ville de Luxembourg)
M. KAMPHAUS Jean-Luc (Etat)
M. LEYDER Jean (Etat)
M. MATHIAS Mike (Etat)
Mme VIDAL Marie-Josée (Etat)
M. WEISGERBER Tom (Etat)

Dernière mise à jour